Les grands lisent aux petits

Le concept

Le concept de cet atelier est de préparer des jeunes et adolescents à lire des albums jeunesse à des publics de maternelles ou élémentaires.

Modalités pratiques

Prévoir environ 12 à 16 heures de travail au total (le travail s’effectuera par groupe) pour une classe de 25 à 30 élèves.

Compter 2 à 5 élèves en fonction des albums + la séance auprès des petits.

Qualités pédagogiques de l’atelier lecture d’albums

C’est un exercice très intéressant car il présente de nombreux avantages :

Confronter les élèves d’école élémentaire, collège ou lycée à un vrai public, mais un public de petits, donc moins impressionnant pour eux qui seront dans la position des «  grands ». Chez les adolescents surtout, on craindra moins le regard et le jugement des petits par rapport à un public de pairs par exemple.

Leur donner la possibilité de lire sans trop de texte pour ne pas les mettre en difficulté de lecture, en même temps que leur permettre de mieux maîtriser tout ce que la lecture face à un public demande comme compétences.

Ces compétences sont principalement :

 – l’énergie et le dynamisme ;

– la concentration (par rapport au texte, à sa propre lecture, au public, à ses co-lecteurs ) ;

– le volume ;

– le rythme ( énergique mais pas trop rapide) ;

– la diction ( qui revêt une importance toute particulière envers un public de petits car elle doit être claire et mettre en valeur autant que faire se peut le symbolisme phonétique) ;

– la théâtralisation du texte (prendre les différentes voix, jouer les émotions à travers le visage , le regard et le corps) ;

–  la gestion de l’attention du jeune public en étant toujours en lien avec lui par le regard ;

–  la gestion aussi des allers-retours de ce regard entre le texte et le public ;

– la gestion des silences ;

– la gestion de la manipulation du livre,  sa passation à son co-lecteur ;

l’attention et l’écoute par rapport à son ou ses co-lecteurs pour intervenir si besoin dans une petite mise en scène hors texte prévue en appui de la lecture ( gestuelle, bruitage, comptine éventuelle, paroles ou dialogue libre) ;

– garder à l’esprit qu’on est en représentation, tant qu’on est en situation de lecture, même si la parole est à un de ses co-lecteurs. 

C’est un exercice qui apporte énormément aux élèves, leur permet de sortir de leur coquille tout en ayant le retour d’un vrai public.

Cet atelier sera une étape importante qui permettra aux jeunes d’acquérir de la confiance en soi dans le cadre de la prise de parole à l’oral devant un public. 

Publié par Catherine conteuse

Catherine raconte des histoires depuis près de 25 ans. Elle a d’abord été enseignante en Lettres, puis elle a tenu un salon de thé culturel tout en montant en 2005 une des trois seules librairies de France dédiées exclusivement au livre audio : La Compagnie du Chat Noir, qui s’est tenue fièrement au pied de la cathédrale de Clermont-Ferrand pendant 12 ans. Pendant toutes ces années, elle a continué à raconter jusqu’au jour où elle a décidé de consacrer toute son activité professionnelle à ses histoires. Depuis, elle raconte encore davantage et elle partage aussi son savoir-faire avec les adultes et les scolaires pour qu’à leur tour ils se régalent à raconter ou lire à voix haute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :